Depuis la disparition de la PACES, engendrée en 2020 par la réforme de l’accès aux études de santé, les bachelières et bacheliers souhaitant s’engager dans un parcours MMOPK (initiales de Médecine, Maïeutique, Odontologie, Pharmacie, Kinésithérapie) doivent passer par les examens très sélectifs du PASS ou des L.AS. Mais après ? Comment devient-on médecin, sage-femme ou pharmacien ? En 5 pages, soit une par cursus MMOPK, l’organisme de prépas Supexam vous détaille le contenu des études de santé à Nantes.

Nous vous communiquerons très bientôt la prochaine date de notre journée portes ouvertes. Vous pouvez également prendre un rendez-vous individualisé en nous téléphonant au 02 85 52 60 98.

Parcours Médecine : quelles études pour devenir médecin ?

Dès Parcoursup, le ou la bachelier·e espérant rallier des études de médecine, mais également des études de maïeutique, d’odontologie, de pharmacie ou de kinésithérapie, devra choisir entre l’un de ces deux parcours :

  • le PASS ou Parcours Accès Spécifique Santé: propose une majorité d’enseignements liés à la santé, aux côtés desquels l’étudiante devra suivre une option non liée à la santé (Droit, Économie et Gestion, Mathématiques…)
  • une AS ou Licence Accès Santé: propose à l’étudiant·e de suivre une Licence disciplinaire non liée à la santé mais comprenant une option directement liée aux études médicales

 

Combien d’années d’études pour devenir médecin ?

L’étudiant·e choisi·e à l’issue des examens très sélectifs du PASS et des L.AS entre dans les années dites « pré-cliniques » de sa formation pour devenir médecin. Cette 2ème et cette 3ème année s’achèveront par l’obtention du Diplôme de Formation Générale en Sciences Médicales. Le cycle suivant est constitué de 3 années cliniques, cette fois. Elles préparent à l’obtention d’un nouveau diplôme, le Diplôme de Formation Approfondie en Sciences Médicales. L’ultime cycle des études médicales s’étale sur 3 à 5 années, selon la spécialisation choisie par l’étudiant·e. La durée totale des études pour devenir médecin est donc portée à 9 à 11 années.

Parcours Maïeutique : quelles études pour devenir sage-femme ?

La formation des étudiant·es qui se préparent au métier de sage-femme est assurée dans des écoles agréées par l’État. Ces formations sont ouvertes aux deux sexes – même si les maïeuticiens sont en très faible minorité par rapport aux maïeuticiennes ! C’est l’école de maïeutique de Nantes qui assure la formation initiale des sages-femmes. Cette formation dure 4 années, en plus de l’année passée en PASS ou en L.AS. Au total, les études pour devenir sage-femme durent donc 5 ans, à partir de l’obtention du baccalauréat.

 

Les différents diplômes de la formation en maïeutique

Reconnu au niveau Licence, le Diplôme de Formation Générale en Sciences Maïeutiques (DFGSMa) sanctionne la 1ère partie des études en vue du diplôme d’État de sage-femme. Le Diplôme de Formation Approfondie en Sciences Maïeutiques (DFASMa), lui, sanctionne la 2nde partie. Il est reconnu au niveau Master.

Parcours Odontologie : quelles études pour devenir chirurgien-dentiste ?

Les études odontologiques ont une durée de 6 à 9 ans selon la filière choisie. Cet exigeant parcours s’articule ainsi :

  • les 3 premières années (PASS ou AS compris), l’étudiant·e prépare son DFGSO, un 1er diplôme reconnu au niveau Licence
  • les 2 années suivantes, l’étudiante prépare son DFASO, un 2ème diplôme reconnu au niveau Master
  • l’année ou les années qui suivent sont sanctionnées par l’obtention du diplôme d’État de docteur en chirurgie-dentaire, seul titre permettant d’exercer légalement l’odontologie en France

 

Études dentaires : la différence entre cycle court et cycle long

Son DFASO en poche, l’étudiant·e va se diriger, pour terminer ses études, soit vers un cycle court d’une année, soit vers un cycle long de 3 années. La raison d’être du cycle long ? Contrairement au cycle court, il permet au futur dentiste de se spécialiser. Il existe 3 spécialités en odontologie, sanctionnées par un DES (diplôme d’études spécialisées) :

  • l’orthopédie dento-faciale
  • la chirurgie orale
  • la médecine bucco-dentaire

Parcours Pharmacie : quelles études pour devenir pharmacien ?

À l’UFR des Sciences Pharmaceutiques et Biologiques de Nantes comme dans les autres facultés de pharmacie de France, l’étudiant·e devra compter entre 6 et 9 années d’études pour espérer devenir pharmacien·ne. Les 2 années qui suivront son année en PASS ou en L.AS le ou la conduiront à l’obtention du Diplôme de Formation Générale en Sciences Pharmaceutiques, reconnu au niveau Licence. Ces deux années de formation sont appelées DFGSP2 et DFGSP3. À partir de la 4ème année, l’aspirant pharmacien étudiera en vue d’un 2ème titre : le Diplôme de Formation Approfondie en Sciences Pharmaceutiques. La 4ème et la 5ème années sont appelées DFASP1 et DFASP2.

 

Différentes orientations pour différentes carrières dans le secteur pharmaceutique

C’est en DFASP2 que l’étudiant·e choisit son orientation, qui lui permettra de préciser son projet professionnel. Trois possibilités s’offrent à elle ou lui :

  • Officine
  • Industrie et Recherche
  • Pharmacie Hospitalière et Biologie Médicale

 

Toutes imposent le suivi d’une AHU (Année Hospitalo-Universitaire), mais la particularité du parcours Pharmacie Hospitalière et Biologie Médicale est qu’il comprend la présentation d’un nouveau concours : celui de l’internat.

Parcours Kinésithérapie : quelles études pour devenir kiné ?

À l’Université de Nantes, l’étudiant·e accepté·e en études de masso-kinésithérapie à l’issue du PASS ou de sa L.AS s’engage pour 4 années à l’IFM3R. Il s’agit de l’IFMK (Institut de Formation en Masso-Kinésithérapie) rattaché à la ville. L’établissement se trouve à Saint-Sébastien-sur-Loire, commune située immédiatement au sud-est de Nantes.

 

Après les études de kiné

Les 4 années de formation au sein de l’école de kinésithérapie de Nantes voient s’alterner cours théoriques et stages pratiques. L’étudiant·e doit y valider des Unités d’Enseignement (UE) jusqu’à l’acquisition de 30 crédits européens (ECTS) par semestre, soit 60 ECTS par an et 300 ECTS pour l’ensemble de la formation. Dès lors que son diplôme d’État de masseur-kinésithérapeute est obtenu, le ou la kiné peut exercer (liste non-exhaustive) :

  • dans un établissement de santé public ou privé
  • en cabinet libéral
  • en centre de rééducation
  • en institut d’éducation motrice
  • en maison de santé pluridisciplinaire

LES INTERNAUTES AYANT CONSULTÉ CET ARTICLE ONT ÉGALEMENT RECHERCHÉ

PACES Nantes 2020

faculté de médecine Nantes horaires

résultats 1ère année médecine Nantes