Les études de kinésithérapie à Nantes expliquées

Si le cursus MMOPK permet d’exercer en tant que médecin, sage-femme, chirurgien-dentiste et pharmacien, il autorise également l’accès à la masso-kinésithérapie. L’organisme de classes préparatoires Supexam vous dit tout sur les études de kiné à Nantes.

Des études menées à l’école de kiné de Nantes

À l’Université de Nantes, l’étudiant accepté en études de masso-kinésithérapie à l’issue du PASS ou de sa L.AS s’engage pour 4 années à l’IFM3R. Il s’agit de l’IFMK (Institut de Formation en Masso-Kinésithérapie) rattaché à la ville.

L’IFM3R est né de la fusion des instituts de formation en masso-kinésithérapie et pédicurie-podologie. Son nom, elle le tient d’une triple caractéristique :

  • Régionale, comme son implication
  • Rééducation et Réadaptation, comme les missions communes à la masso-kinésithérapie et à la pédicurie-podologie

L’établissement se trouve au 54 rue de la Baugerie à Saint-Sébastien-sur-Loire, commune située immédiatement au sud-est de Nantes.

Le programme des études de kinésithérapeute

Les 4 années de formation au sein de l’école de kinésithérapie de Nantes voient s’alterner cours théoriques et stages pratiques.

 

L’IFMK de Nantes énumère une série de compétences que l’étudiant·e en masso-kinésithérapie doit maîtriser à la fin de sa formation pour se voir remettre le diplôme d’État de masseur-kinésithérapeute. Parmi ces compétences figurent les suivantes :

  • Analyser et évaluer sur le plan kinésithérapique une personne, sa situation et élaborer un diagnostic kinésithérapique
  • Concevoir et conduire un projet thérapeutique en masso-kinésithérapie, adapté au patient et à sa situation
  • Concevoir et conduire une démarche de promotion de la santé, d’éducation thérapeutique, de prévention et de dépistage
  • Concevoir, mettre en œuvre et évaluer une séance de masso-kinésithérapie
  • Rechercher, traiter et analyser des données professionnelles et scientifiques
  • Gérer ou organiser une structure individuelle ou collective en optimisant les ressources
  • Informer et former les professionnels et les personnes en formation

L’évaluation des étudiants en masso-kinésithérapie épouse différentes formes. Il ou elle doit valider des Unités d’Enseignement (UE) jusqu’à l’acquisition de 30 crédits européens (ECTS) par semestre, soit :

  • 60 ECTS par an
  • 300 ECTS pour l’ensemble de la formation

 

Dans cette évaluation, la tenue du portfolio revêt une grande importance. C’est ce document qui va témoigner de l’acquisition progressive des compétences via les stages. Pour l’IFM3R, le portfolio est « un outil de structuration de la pensée destiné à construire son parcours professionnalisant, définir ses objectifs de stages et identifier ses compétences acquises ».

Les débouchés des études de kiné 

Où travaille un kinésithérapeute ?

La masso-kinésithérapie est exercée exclusivement par les professionnels titulaires du diplôme d’État de masseur-kinésithérapeute. L’exercice se fait principalement :

  • Dans un établissement de santé public ou privé
  • En cabinet libéral
  • En centre de rééducation
  • En institut d’éducation motrice
  • En maison de santé pluridisciplinaire

En 2018 et selon les chiffres avancés par l’IFM3R, on dénombrait un peu plus de 86 000 kinésithérapeutes en France. Parmi eux :

  • 85,4 % étaient installés en secteur libéral
  • 14,6 % étaient salariés à titre exclusif
  • Environ 4 200 exerçaient en Pays de la Loire

 

Son diplôme en poche, le masseur-kinésithérapeute va centrer son activité sur le mouvement humain. Mais quel va être son champ d’action, et dans quel cadre va-t-il exercer sa profession ?

Que fait un kinésithérapeute ?

L’exercice de la masso-kinésithérapie regroupe 2 domaines fondamentaux mobilisant les compétences acquises en IFMK :

  • Le domaine scientifique : il guide les actions thérapeutiques et implique le professionnel de santé juridiquement
  • Le domaine social : il prend en compte à la fois le champ environnemental et personnel des soignées

 

Dans son quotidien, le kiné raisonne ainsi de manière globale pour appuyer son diagnostic sur une vision fonctionnelle du patient dans son environnement. Il doit tenir compte des caractéristiques biologiques de son patient, mais aussi de ses caractéristiques psychologiques, sociales ou encore culturelles. Son évaluation achevée, le praticien initie ensuite une action thérapeutique, en opérant une distinction entre 3 types de mouvements :

  • Les mouvements externes produits par le corps humain, sa gestuelle
  • Les mouvements animant l’intérieur du corps, soit l’ensemble des systèmes circulants assurant les fonctions vitales
  • Les mouvements de la pensée, aboutissant à l’élaboration, l’organisation et l’intégration de ces manifestations externes et internes

LES INTERNAUTES AYANT CONSULTÉ CET ARTICLE ONT ÉGALEMENT RECHERCHÉ

école de kiné Nantes prix

STAPS kiné Nantes

école privée kiné sans concours

Encore des questions ? Contactez-nous !